Vrais/faux sur le régime sans gluten

Une histoire de gluten

Vrais/faux sur le régime sans gluten

La maladie coeliaque se définit comme une intolérance au gluten. Les patients atteints de ce trouble nécessitent un suivi médical particulier. D’autres personnes, elles, sont plus simplement atteintes de ce que l’on appelle une “sensibilité au gluten”. Elle est de plus en plus fréquente. Ce phénomène explique l’expansion des gluten-free dans nos entourages, mais aussi le marketing qui en en découle… Tour d’horizon des vrais/faux sur le sans gluten !

Selon l’Association française des intolérants au gluten (Afdiag), ces deux affections concernent près de 7% de la population française. Les produits proposés par Mulebar peuvent convenir aux sportifs “gluten-free” à condition d’opter pour les pulpes de fruits ou les gels. Les barres énergétiques contiennent du gluten. Mulebar veille à indiquer les ingrédients contenant du gluten en gras sur son site internet. A consulter avant chaque achat.

 

Zoom sur les vrais/faux à connaître

Les malades cœliaques sont sous diagnostiqués : vrai

Selon des chiffres révélées par plusieurs enquêtes relayées par l’observatoire de la santé, en France on compte 100000 personnes atteintes de la maladie coeliaque. Mais de très nombreuses personnes ne seraient pas diagnostiquées. La science a néanmoins progressé et aujourd’hui les diagnostiques sont plus faciles et fiables.

Le gluten se trouve uniquement dans les produits à base de blé : faux

Il s’agit d’une protéine commune à plusieurs céréales dont le blé très fréquemment utilisé dans le pain, les biscuits, les pâtes… mais on trouve également du gluten dans l’orge, le seigle, l’épeautre, l’avoine.

Diminuer le gluten peut soulager les intestins sensibles : vrai

Les personnes atteintes du SII (syndrome de l’intestin irritable) peuvent soulager ce trouble chronique en diminuant le gluten dans son alimentation. Ainsi les personnes souffrant de maux de ventre, troubles digestifs, troubles du sommeil… et autres symptômes liés au SII peuvent observer une amélioration en diminuant leur apport en nutriment contenant du gluten.

Le régime gluten-free est compliqué à suivre : vrai

Il est vrai que le gluten se glisse dans de très nombreux aliments du quotidien. Cela implique de se passer de la baguette classique, des biscuits, des pâtisseries et autres gourmandises. Cependant, le gluten free tend à trouver sa place même dans les étales de nos boulangeries. Certaines proposent maintenant du pain sans gluten. Et dans le rayon bio des supermarchés, les produits sans gluten sont de plus en plus présents.

Manger sans gluten est bien pour les sportifs : faux

De plus en plus de sportifs sont adeptes du régime gluten free sans avoir forcément avoir une sensibilité à cette protéine. Mais pour des raisons liées à la digestion au moment de l’effort, il s’avère que lever le pied sur le gluten présente des effets bénéfiques pour certains. Attention cependant, car si votre estomac ne montre aucune intolérance réelle, il se pourrait que manger du gluten devienne de plus en plus difficile ensuite. Dans ce cas manger sans gluten ne présente aucun bienfait.  L’idéal étant toujours de manger de tout en quantité limitée si vos tolérances vous le permettent.

Manger sans gluten est plus sain : faux

Pas forcément, même si le gluten est le plus souvent associé à des nutriments du type pain, pâtisseries, biscuits, qu’il faut consommer en quantité limitée dû à leurs apports chargés en sel ou en sucre. Cependant, le gluten est aussi présent dans les pâtes, les barres de céréales, muesli… qui sont des aliments nécessaires au quotidien et sains.

 Il faudra donc retenir que la maladie coeliaque nécessite un suivi particulier et qu’il ne s’agit pas d’une simple intolérance au gluten. Seul un médecin pourra aiguiller les personnes qui en sont atteintes. Par contre, les personnes atteintes du SII (syndrome de l’intestin irritable) pourront soulager les maux causées par le gluten en limitant son apport quotidien. Il existe aujourd’hui de plus en plus de nutriments adaptés pour manger sans gluten, même si socialement il demeure difficile d’aller manger dans un restaurant ordinaire et commander une assiette gluten free. Les moeurs évoluent néanmoins et ce syndrome est de plus en plus connu pour être de mieux en mieux toléré.

 

Articles similaires
La barre de céréales, une gourmandise sans culpabilité

La barre de céréales, une gourmandise sans culpabilité Pourquoi est-ce...

Bien s'alimenter avant, pendant et après un trail
Trail : quelle alimentation adopter avant une course ?

Trail : quelle alimentation adopter avant une course ? Qui...

Green smoothie
Recettes : 3 smoothies verts à consommer sans modération

Recettes : 3 smoothies verts à consommer sans modération Parce-qu’ils...